Eure-et-Loir Loiret Cher Loir-et-Cher Indre-et-Loire Indre Vienne Deux-Sèvres Charente-Maritime Charente
Samedi 16 Décembre 2017
RECHERCHE AGENDA
Date:
Thème:
Cat/Fest.:
Dpt.:
Villes:
Lieux:
Mot-clé:
ACCUEIL > CENTRE > > ARTICLE
Baisser de rideau pour Culture O Centre
Par V.Degeorge | n° | 09/02/2016
Envoyer par mail Imprimer
Annoncée par l'exécutif régional comme mesure d'économie indispensable, la fermeture de l'agence culturelle du Centre-Val de Loire, est un coup de massue pour ses salariés, et comme une mauvaise surprise dans le monde culturel, qui se demande quelles vont en être les conséquences.
Ils ont publié un communiqué le 9 février dont voici un extrait : "Le mercredi 3 février dernier, l’équipe de Culture O Centre, l’agence culturelle de la région Centre-Val de Loire, se voyait signifier sa dissolution pure et simple au 31 décembre 2016. Cette annonce, qui se traduirait par une procédure de licenciement économique pour ses salariés, est brutale dans sa méthode. Ce choix n’a fait l’objet d’aucun bilan, d’aucune concertation avec les acteurs concernés ni d’aucun débat public. Au-delà du choc, nous considérons cette décision d’une inconséquence politique grave. Elle ne concerne pas seulement une agence culturelle régionale et ses 19 salariés, mais bien l’ensemble des acteurs du territoire et relève d’une orientation de politique culturelle qui doit être interrogée. Les questions liées à la recomposition des liens sociaux et culturels dans les territoires, et plus particulièrement en milieu rural s’agissant de la région Centre-Val de Loire, n’ont jamais été autant d’actualité, plus encore depuis les résultats des dernières élections régionales. (...)" Le statut d'association exonèrera sans doute le Conseil Régional de réintégrer les salariés, puisqu'ils ne sont pas fonctionnaires ; alors que vont-ils devenir ? Pour les acteurs de la culture, qu'ils soient amateurs ou professionnels, compagnies ou collectivités, c'est un véritable accompagnant qui va disparaître. Mais qui va reprendre ses missions ? Il faut dire que cet organe n'a jamais été fixé sur son sort durablement. Auparavant Adatec, son statut a évolué et son nom a changé en Culture O Centre. Parmi ses missions le festival Excentrique a connu de belles mais courtes années avant d'être interrompu. La Vitrine, sorte de boutique culturelle, n'a quand à elle été ouverte qu'une seule année. Enfin dernière preuve de cette instabilité, des bureaux tout neufs ont été inaugurés l'an dernier aux Turbulences, aux côtés du Frac Centre. Qui aurait pu alors prédire à l'association un si funeste avenir ?
1-2 sur 2
Après quinze années d'existence, Ciclic a déménagé sa résidence d'animation pour l'installer dans l'écurie nord du quartier Rochambeau
Ras-le-bol des agendas culturels incomplets ? Alors vous êtes bien sur desnuits.fr : le site qui a des êtres vivants derrière l'ordinateur. En assurant eux-mêmes la veille, les animateurs du site vous apportent les annonces que vous ne trouverez pas ailleurs.
1-2 sur 2

édito

Ras-le-bol des agendas culturels incomplets ? Alors vous êtes bien sur desnuits.fr : le site qui a des êtres vivants derrière l'ordinateur. En assurant eux-mêmes la veille, les animateurs du site vous apportent les annonces que vous ne trouverez pas ailleurs. [lire la suite]

à la une

Après quinze années d'existence, Ciclic a déménagé sa résidence d'animation pour l'installer dans l'écurie nord du quartier Rochambeau [lire la suite]
EXPOSITIONS
Grâce aux dons de nombreux particuliers, parmi lesquels un généreux mécène ayant fait un don de 1000 euros, à celui de l'association des Amis du musée des Beaux-Arts de Chartres ou encore au ticket mécène, opération initiée en 2014, 30% de la somme nécessaire à la restauration du tableau Métabus a pu être réunie. [lire la suite]
MUSIQUES
Suite à l'annonce par Jean-Yves Ossonce de son départ de la direction de l'Opéra et de l'Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire-Tours, il fallait trouver un(e) remplaçant(e). [lire la suite]
Annoncée par l'exécutif régional comme mesure d'économie indispensable, la fermeture de l'agence culturelle du Centre-Val de Loire, est un coup de massue pour ses salariés, et comme une mauvaise surprise dans le monde culturel, qui se demande quelles vont en être les conséquences. [lire la suite]